Emmanuel Macron, président de la république de France

A deux jours du second tour de l’élection présidentielle en France, le nouveau président français qui continue d’être

une curiosité pour tous les analystes politiques du monde, avait fait une annonce de visionnaire à Paris Match. Il avait notamment indiqué que son pays avait résolument tourné le dos aux deux grands partis politiques qui le gouvernement depuis 30 ans. Des déclarations prophétiques, puisque les faits lui ont finalement donné raison. Non seulement sa majorité présidentielle a raflé la majorité des sièges aux dernières législatives, réduisant les partis traditionnels à leur portion congrue, mais il a opéré une révolution sans précédent avec 223 femmes élues, contre 155 aux législatives de 2012, et 8 seulement en 1958, sur 577 en compétition. Grande innovation, son parti compte dans ses rangs une jeune étudiante de 24 ans, Typhanie Degois. Si seulement «les meilleurs élèves» africains de la France pouvaient s’inspirer de ce bel exemple.

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Restez Connecté

Les Reactions

La Griffe d'abou

  • La griffe d'abou du 20/06/2017
    La griffe d'abou du 20/06/2017
  • La griffe d'abou du 19/06/2017
    La griffe d'abou du 19/06/2017
  • La griffe d'abou du 18/06/2017
    La griffe d'abou du 18/06/2017
Go to top