A la Une

Crise anglophone : Un stage pour les militaires

Commando de l’air, marins, bataillons d’infanterie motorisé, gendarmes, seront soumis pendant 4 jours à Douala aux procédures liées à l’influence militaire.

 

Depuis près de trois mois, Les forces de défenses sont engagées en première ligne dans les régions du Sud- ouest et du Nord-ouest. Des conflits opposent des groupes d’individu fortement radicalisés qui ont pris des armes contre la république, mettant à feu et à sang la vie des populations. Toute chose qui impacte négativement sur la paix au Cameroun.

Ainsi, un séminaire d’imprégnation sur les opérations militaires d’influence au profit des personnels de la deuxième région militaire interarmées (RMIA2), est instruit depuis mardi 23 janvier 2018, par la hiérarchie militaire dans le but de préserver l’intégrité de la nation camerounaise. cette formation donnera d'après les formateurs, la latitude d’implémenter, dans toute sa plénitude, l’approche de lutte sur le terrain. En outre, cette fonction opérationnelle d’éthique de l’influence militaire n’a suffisamment pas encore été mise en œuvre. Ce sera ainsi, l’occasion aux forces de défense de mieux s’imprégner. Apprend-on.

En effet, l'objectif global est de familiariser les participants avec les procédures liées à la fonction opérationnelle de l’influence militaire. De plus, ce séminaire  donnera aux uns et aux autres l’occasion d’acquérir les connaissances pointues dans ce domaine apprend-on.

Précisons qu’ au cours de cette formation, le général Saly Mohamadou, commandant de la région militaire interarmes N°2, a recommandé aux séminaristes d’être particulièrement attentifs aux enseignements qui leur seront dispensés par les experts connus à cette tache et de ne rater aucune occasion de poser des questions. Bien plus , Les militaires qui seront choisis au cours de cette formation pour faire part de la chaine d’influence de la RMIA2 en tant que membre du détachement d’appui à l’influence qui seront mis en place, aussi bien au niveau opératif, qu’ au niveau des composantes tactiques , doivent savoir qu’ils seront désormais responsables, de la mise en œuvre de la fonction opérationnelle de l’influence militaire dans le cadre de leur engagement dans les régions du sud-ouest et du Nord-ouest. Il s'agit ainsi, des bataillons d’infanterie motorisés, les commandos de l’air, les marins, des gendarmes. «Le succès de notre mission dépendra de l’importance que nous accorderons aux enseignements de ce séminaire», a rappelé le Général Saly Mohamadou.

Précisons que, les actions militaires d’influence, sont un  ensemble d’actions menées par les forces de la défense, dans le but de gagner les cœurs et les esprits, de s’attacher au soutien des populations et de consolider le lien avec l’armée nationale. Nous apprend, Samuel Ndutumu, capitaine de vaisseau.

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

La Griffe d'abou

  • La griffe d'abou du 20/06/2017
    La griffe d'abou du 20/06/2017
  • La griffe d'abou du 19/06/2017
    La griffe d'abou du 19/06/2017
  • La griffe d'abou du 18/06/2017
    La griffe d'abou du 18/06/2017
Go to top