Echéances électorales : Le PAL prépare son redéploiement

Le parti de l’Alliance libérale de Célestin Bedzigui qui vient de rompre sa collaboration avec l’Undp de Bello Bouba Maïgari envisage un congrès en mars prochain.

 

Après 26 ans d’alliance, le Parti de l’Alliance libérale et l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) ont rompu. Le fondateur du Pal, l’a annoncé sur sa page Facebook lundi dernier. «Le PAL-Parti de l'Alliance Libérale par ma personne, en qualité de Président a notifié à M. Bello Bouba Maigari, président de l'Undp, la fin de l'Alliance politique signée entre les deux partis le 5 Janvier 1997 à l'occasion du Congrès à Ngaoundére de l'UNDP.» Un divorce qui ne surprend aucunement puisque les deux hommes politiques ont accumulé des désaccords au fil de leur collaboration. Le pic a été atteint en février 2017, avec l’expulsion de Célestin Bedzigui de la salle abritant les travaux du congrès de l’Undp.

Ainsi, le divorce consommé, le PAL pense déjà aux quatre échéances électorales. La première décision de Célestin Bedzigui ainsi que du bureau exécutif provisoire qui est à la tête du  parti, a été de nommé un secrétaire général. Et c’est toujours sur sa page Facebook qu’il en fait l’annonce. «Le public est informé qu'après consultation des membres du Bureau Exécutif Provisoire, Monsieur Denis Emilien Atangana est désigné Secrétaire Général du PAL à compter du 21 Janvier 2018.»

 

Congrès

 

Le transfuge du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) militera donc désormais pour le Pal. Selon ce dernier, le redéploiement va reposer sur le congrès du parti. Ce rendez-vous devrait se tenir au plus tard en mars prochain. «Il aura quatre objectifs. Il s’agit tout d’abord de la réconciliation avec l’ensemble des militants. Il y a certains qui pensent que l’Union nationale pour la démocratie et le progrès a carrément dupé le PAL. Le deuxième objectif est l’implantation du parti sur le triangle national. Et le troisième objectif est la présentation des différents bureaux. Le bureau politique et le comité central. Le quatrième objectif enfin est de préparer les échéances électorales à venir», assure Denis Emilien Atangana.

 

Echéances électorales

 

Le Président du Parti pour l’Alliance de Libérale ne s’est pas encore prononcé sur les élections auxquels devra prendre part le parti qu’il a fondé en 1992. Toutefois, selon le Secrétaire Général, cette formation politique se mettra en lice tout au moins pour les élections  législatives et municipales. «Je demeure candidat-postulant pour la mairie de Monatélé. Notre objectif est d’investir les listes partout où le Pal aura la capacité de mobiliser les citoyens camerounais». Et la mairie de la ville de Monatélé se rappelle-t-on avait été «conquise» par l’ancien militant du Mrc, Denis Atangana. Elecam avait affiché 40.690% pour le Mrc contre 59.310% pour la liste du Rdpc. Un résultat contesté par le transfuge qui accusait de magouille, trafic d’influences les membres de la liste du parti de la flamme dans la localité.

En rappel, le Pal et l’Undp s’étaient unis en 1997 avec pour objectif selon Célestin Bedzigui: «les effets de la complémentarité des implantations des deux formations politiques mais aussi à tirer avantage des spécificités en expertise et expérience de chacune d'elles, dans la préservation d'une ligne politique attachée à promouvoir la prospérité économique, domaine de prédilection du PAL.» Une alliance qui a été coulé du fait des seconds rôles joués par le PAL au sein de la coalition.

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Restez Connecté

Les Reactions

La Griffe d'abou

  • La griffe d'abou du 20/06/2017
    La griffe d'abou du 20/06/2017
  • La griffe d'abou du 19/06/2017
    La griffe d'abou du 19/06/2017
  • La griffe d'abou du 18/06/2017
    La griffe d'abou du 18/06/2017
Go to top